Arata Kangatari

Titre original : アラタ カンガタリ~革神語~ (Arata Kangatari)
Titre français : Arata
Mangaka : Yû Watase
Année de création : 2008
Genre :  Shônen, aventure, fantastique
Pays : Japon
 
Magazine de prépublication : Shônen Sunday
Maison d’édition japonaise : Shôgakukan
Maison d’édition française : Kurokawa
Nombre de volumes : 24 (en cours)
Date de publication en France : 2010
Existe en anime : Oui
 

Résumé :

Dans un monde lointain, le temps est venu de procéder au couronnement d’une nouvelle princesse. Cependant, au cours de la cérémonie, cette dernière est sauvagement assassinée et le jeune Arata est injustement accusé du meurtre. Traqué par les chevaliers de la garde, il se réfugie dans la mystérieuse forêt de Kando qui renferme un passage sacré vers une autre dimension… Au même moment, dans le Japon moderne, un jeune lycéen aussi nommé Arata se retrouve lui aussi propulsé dans l’autre monde : les deux Arata ont chacun permuté leur esprit et se retrouvent incarnés dans le corps de l’autre. Pour eux, c’est le début d’une extraordinaire aventure qui deviendra légende…
 

Une petite précision  : j’ai lu les 14 premiers tomes à la suite, mais je ne ferai pas une critique pour chaque tome mais une plus générale (sans spoiler évidemment). Par ailleurs, ça s’applique à toutes mes chroniques de mangas, car il faut savoir que je les lis généralement d’une traite donc je trouve ça mieux.

Mon avis :
 
Étant une grande fan de Yû Watase, je ne pouvais passer à côté de ce manga. C’est par ailleurs assez rare qu’elle se lance dans le shônen, jusque là elle a fait beaucoup de shôjo (et un yaoi bien sympa aussi ^^).

Les dessins sont toujours aussi magnifiques, et je dois dire que le scénario est aussi très original. J’aime beaucoup le trait de crayon et la plûme de Yû Watase, surtout quand elle se lance dans du fantastique. Arata m’a un peu rappelé les sentiments que j’avais en lisant Fushigi Yugi (même mangaka), tout en étant différent. Certes, on retrouve le scénario basique du shônen fantastique : un jeune garçon qui se découvre héritier d’un grand pouvoir et qui va partir en quête afin de se découvrir et venir en aide aux autres. Autour de lui vont se greffer une multitude de personnages tout différents les uns des autres. Et on va apprendre à les aimer, même si leur première impression est parfois catastrophique (je pense à Kanade et à Akachi, et même à Kadowaki).

 

Le résumé du livre n’est pas assez significatif, car il semble donner l’impression que c’est le Arata accusé du meurtre qui est le personnage principal. Or pas du tout, c’est le Arata de notre époque, un jeune lycéen victime de brimades qui ne fait pas confiance en l’être humain, qui va se retrouver propulsé en avant de l’histoire. Il se trouve qu’il est le fourreau du plus puissant des hayagami (une épée aux pouvoirs divins), Tsukuyo. Suite à cela, il va mener une quête pour venir en aide à la princesse et devenir le Roi. Une lutte pour ce titre est engagée entre tous les détenteurs d’Hayagami, qui doivent asservir les autres fourreaux. Or pour asservir un fourreau, il faut que celui-ci le fasse de son plein gré, ou alors il faut le tuer… Mais la particularité de Tsukuyo, c’est qu’il peut ressusciter les âmes qu’il obtient, une fois sa quête accomplie.

Le plus intéressant, c’est de voir l’évolution d’Arata tout au long des tomes, de voir comment il asservit les fourreaux, sachant qu’il se refuse à les tuer. Au début, il apparait comme quelqu’un de dépressif qui a subi de dures épreuves, mais au final, il se révèle être une personne avec un coeur énorme, une grande gentillesse. On voit aussi l’histoire de l’autre Arata dans notre monde contemporain, qui lui aussi doit faire fasse à d’autres problèmes liés au six fourreaux divins…
 
Un shônen que je conseille vraiment pour les fans de l’auteur, les lecteurs de shônen et pour les amateurs d’aventure et de fantastique !!


 

4

Publicités

4 réflexions sur “Arata Kangatari

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s