Hotaru

Titre original : ホタルノヒカリ (Hotaru No Hikari)
Titre français : Hotaru
Mangaka : Hiura Satoru
Année de création : 2004
Genre : Jôsei, comédie, slice of life
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Kiss
Maison d’édition japonaise : Kodansha
Maison d’édition française : Kana
Nombre de volumes parus : 15 (terminé)
Date de publication en France : 2011

Existe en drama : 2 saisons (10 et 11 épisodes)

Résumé :

Hotaru Amemiya travaille dans une entreprise de design intérieur et mène une petite vie tranquille : elle sort avec ses amies, lit des mangas, traînasse dans son appartement une bière à la main les jours de congé, ne se prend pas la tête et, surtout, ne s’intéresse pas aux hommes. Pourtant sa vie va changer petit à petit le jour où, par un caprice du destin, Hotaru commence une insouciante cohabitation avec son chef, le séduisant Seiichi Takano, séparé de son épouse. Insouciante, certes, mais non sans difficultés. En effet, Takano ne se lasse pas de la rappeler à l’ordre… Il la surnomme même « le poisson séché » car sa vie amoureuse est inexistante. 
Pourtant sur ce point-là aussi les choses vont évoluer pour Hotaru. Quand elle rencontre le charmant designer Makoto, son coeur s’emballe et c’est avec confiance qu’elle se tourne vers Takano qui va lui expliquer le coeur des hommes. 

Mon avis :
Bon déjà, j’aimerais savoir un truc : POURQUOI ce manga n’est-il pas plus connu ? Pourquoi on n’en parle pas, pourquoi on ne le conseille pas ? Je sais bien que dans l’industrie du livre, on ne parle que de ce qui se vend mais… mais… Ce manga est une tuerie !! Franchement, il ne vous donne pas envie, ce résumé ? Suivre la vie d’un poisson séché, c’est-à-dire une femme qui gère sa vie d’OL (Office Lady) tout en se laissant aller chez elle : lisant des mangas et buvant des bières sous son porche ? Si en plus elle cohabite avec son patron plus vieux qu’elle (quarantenaire et charismatique)… Moi je dis oui !
 
Bon, j’imagine que vous l’aurez compris, mais Hotaru est un vrai gros énorme coup de coeur pour moi ! Pas dans le sens ou c’est mignon, beau et rose… Non, parce que même si Hotaru est catalogué dans les shôjos (pas bien Kana… Du coup, les libraires le rangent dans les shôjos, j’ai du bien fureter au Furet du Nord pour le trouver), c’est un JÔSEI ! Ce qui signifie que c’est beaucoup moins niais que les shôjos, et que ça concerne plus la jeune femme moderne. Y’a qu’à voir la trame : Hotaru est une jeune femme travaillant dans le design, célibataire et préoccupée par toutes ces petites choses de la vie.
Bref revenons à ce pourquoi j’aime ce manga : c’est juste trop drôle ! Non mais Hotaru et la notion de poisson séché… Comme j’ai pu exploser de rire ! Toutes les deux minutes quasiment. Le mieux, ce sont les situations avec le chef Takano ^^ Et les minou ! J’ai du interrompre ma lecture dans le métro pour gérer un fou rire… (un peu hard comme situation !) On m’a regardée avec des yeux ronds xD
 
Je ne vous ai parlé que de mon ressenti, mais comment vous convaincre ? Ben en fait, si vous aimez rire, tout simplement, vous aimerez ce manga. Et ses personnages. Et son histoire. Et comme moi, vous vous demanderez « Mais commennnnnt ça va se finir si elle en aime un autre que le chef ? Et pourquoi elle ne se rend pas compte qu’elle aime le chef ? ». Je soutiens le chef moi ! D’ailleurs, cette étrange cohabitation est au coeur de l’intrigue : aucun de nos deux personnages ne considère l’autre (pour le moment) comme un(e) potentiel(le) prétendant(e), ce qui fait que leur cohabitation se passe assez bien. D’un côté, on a Hotaru, bordélique et grosse consommatrice de bières et de mangas ; et de l’autre, on a le chef Takano, gros maniaque de la propreté et qui passe ses jours de congés à repasser ses chemises (et c’est qu’il aime ça !). En fait, chef Takano vient de vivre une rupture avec sa femme, il a voulu récupérer la maison de son père en attendant et par hasard, il rencontre une de ses subordonnées dans cette maison : Hotaru. Celle-ci avait sympathisé avec son papa dans un bar et lors de cette beuverie, Takano’s dad lui a donné un papier qui l’autorisait à vivre chez lui (signé au ketchup, siouplait !). Chef Takano, trop gentil, accepte de lui faire payer le loyer de sa chambre (pas très cher, puisqu’elle squatte toute la maison). On va donc découvrir le cadre de vie de ces deux là au boulot mais aussi en dehors du boulot. J’aime beaucoup voir les changements de situations, et surtout la relation entre Chef Takano et Hotaru ^^ D’ailleurs, même si chef Takano a peur de Hotaru quand elle a sa coiffure palmier, il l’accepte comme elle est, et la cohabitation est agréable pour les deux.
 
 
 
En fait, ce manga a bien fait parler de lui lors de sa sortie en 2011. Je me souviens, j’étais en stage dans une bibliothèque à ce moment là, et j’avais très envie de le lire après l’avoir aperçu dans un magazine. Puis, j’ai eu d’autres mangas à lire. Et les dessins peuvent paraître assez moyens si on compare avec les shôjos (sauf que ce n’est pas un shôjo). Mais justement, il ne faut pas s’attarder sur cet aspect et passer à côté. D’ailleurs, je les aime bien, ces graphismes. 
Et dernière chose : contrairement à certains mangas qui se lisent en 20minutes (là, j’ai toujours l’impression que le rapport qualité prix n’est pas respecté…), celui-ci met du temps à se lire ! Je lis un tome en un trajet en train, soit 50 minutes. De quoi passer un agréable petit moment ^^
 
 

Et franchement, je ne lui trouve aucun point négatif. Mon seul regret, c’est que le drama soit plus connu que le manga (j’imagine que les acteurs jouant Takano et Makoto y sont pour quelque chose). Mais sachez seulement que dans le drama, l’héroïne a un caractère différent, et j’ai parfois très envie de la secouer (où est cette Hotaru pleine de vie et très poisson séché que j’adore ?).

 

Un manga très frais, qui m’a fait passer un excellent moment ! Coup de ♥ !
 
 
coeur
Publicités

12 réflexions sur “Hotaru

  1. Sally S. dit :

    Si avec ça tu n'arrives pas à convaincre des gens… Ca sent la critique de grande fan!
    Pour ma part, j'essayerai de le trouver en bibliothèque (surtout si tu me dis qu'il met « du temps » à se lire, parce que généralement, les mangas, c'est expédié trop rapidement…)
    Donc voilà, tu éveilles ma curiosité!

    J'aime

  2. Bouchon des bois dit :

    Hiiiii, je veux, je veux !!!!! Il faut absolument que je note le titre, parce qu'à tous les coups je vais zapper au moment d'entrer dans la librairie… Maiiiiiiiis, tu me donnes trop envie de craquer 😀

    J'aime

  3. Haruka dit :

    Oh, ça c'est un manga que j'aimerai beaucoup lire 🙂 Tu donne vachement envie qu'ont prennent se manga dans les mains pour pouvoir le lire 🙂 C'est une lecture que je lirai avec joie et curiosité 😀

    J'aime

  4. Carlie Deloez dit :

    La situation de cohabitation avec son chef me fait penser au film Populaire, que j'ai beaucoup aimé!!! Là je suis encore dans Fruits Basket, mais ne t'inquiètes pas, il m'arrive aussi de rire toute seule dans le bus par exemple et dans ces cas là je passe pour une débile, mais bon… Je découvrirai ce manga avec plaisir si il est à la bibliothèque!

    J'aime

  5. Mayou dit :

    Voilà une belle critique qui m'attire, j'ai hâte de pouvoir trouver la série en biblio .. ou sur le net (malgré mes énormes quantités de mangas et romans à lire). Je viens de découvrir ton blog et j'aime beaucoup ce que tu fais. C'est sympathique et je vais pouvoir y découvrir de nouveaux livres =)
    SI tu es en manque d'idées et de découvertes (j'en doute =), n'hésite pas à passer sur mon site !
    Merci pour la belle critique et bonne continuation !

    J'aime

  6. MiyuNeko dit :

    Oui, c'est parfois le défaut que je leur trouve (j'ai lu l'autre jour 13 tomes en prenant mon temps, et j'ai quand même mis seulement 20min par tome… Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ça !)

    J'aime

  7. MiyuNeko dit :

    Ha ha, j'adore les fous rires dans les transports en commun 😀
    Je ne connais pas le film « Populaire » mais si c'est une romance avec une cohabitation de ce genre, je sens que je ne vais pas tarder à le voir !

    J'aime

  8. MiyuNeko dit :

    Ouah merci beaucoup pour ton commentaire !
    Je réponds tardivement, mais il a égayer ma journée le jour où je l'ai reçue ^^ Recevoir un commentaire si positif de quelqu'un qui ne connait pas encore le blog, c'est juste super encourageant, et je suis contente de t'avoir fait découvrir ce manga 🙂
    Je ne manquerai pas de passer sur ton site 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s