Le mot qui arrêta la guerre

Titre : Le mot qui arrêta la guerre

Auteur : Audrey Alwett
Illustrateur : Ein Lee
Année de création : 2015
Maison d’édition : Nobi Nobi !
Collection : Soleil Flottant
Genre :  Art, jeunesse, album, poésie, guerre, paix, liberté d’expression, japon médiéval
Pays : France
 
Résumé :
Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s’envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C’est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c’est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis. 
Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d’au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut-être mourir. 
Le jeune Seï va alors tout tenter pour convaincre le daimyô de renoncer à cette guerre. En trois jours, il peindra trois calligraphies. Trois mots pour arrêter la guerre, trois mots pour sauver son frère. 

Mon avis : 
Le fameux Shikishi ♥

J’ai craqué ! Cette magnifique couverture me fait envie depuis des jours et des jours… Alors quand je l’ai vu au Salon du Livre, avec le Shikishi et le poster, et en plus en avant-première, j’ai sauté sur l’occasion *w* J’aime bien lire des albums mais je n’en achète jamais (sauf pour offrir). Le mot qui arrêta la guerre est donc une exception que je suis contente d’avoir achetée 😀 

Au premier abord, on retient la beauté des graphismes. C’est ce qui m’a avant tout séduite dans cet album. Puis quand on se penche sur l’histoire, on voit que celle-ci fait honneur à la beauté visuelle de l’album. 
Seï et Shigeru sont deux frères qui aiment admirer la beauté du lac Yamagata et s’en inspirer pour créer : l’un est habile pour moduler le papier, et l’autre manie les pinceaux à la perfection. Seulement, leur quotidien va vite être chamboulé par une terrible annonce : le Daimyô veut entrer en guerre et Shigeru doit rejoindre son armée dans trois jours. Plus qu’une solution : plier mille grues en trois jours afin de voir le souhait d’arrêter la guerre s’exaucer. Seulement, trois jours, c’est très court… Quels mots Seï va-t-il utiliser pour permettre à Shigeru de rester avec lui ? Et Shigeru arrivera-t-il à plier 1 000 grues ?

Voilà, c’est beau, c’est poétique et surtout très artistique. L’ouvrage est superbe, on a même droit aux coulisses de sa création. On est ici dans le Japon médiéval, et on voit que rien n’a été laissé au hasard « la calligraphie japonaise a cela de fabuleux qu’elle superpose l’art au mot ». Cet album ne peut que plaire aux amoureux du Japon.



Bon allez, je reviens sur les graphismes. Je l’ai dit et je le redis, les graphismes sont magnifiques. Les dessins sont beaux, le chara-design des personnages est vraiment bien recherché, et surtout, la mise en couleur est juste magistrale ! Je passe bien cinq minutes à contempler chacune des pages, tellement je ne veux rater aucun détail.

Bon après, j’ai quand même des choses à redire sur certains passages que je trouve un peu gros (comme les réactions suscitées par les mots), mais bon, nous sommes dans un album donc au final, ça ne choque pas tant que ça 🙂 Un joli coup de cœur pour moi.



Les éditions Nobi Nobi ! nous font passer un joli message à travers ce livre. Comme le Daimyô, j’ai moi aussi était séduite par les mots de Seï, dont le dernier m’a particulièrement touchée, parce que moi aussi, je me pose la même question ! Les thèmes de la paix et de la liberté d’expression sont très présents et contribuent à cette sensation d’apaisement que j’ai eu pendant ma lecture.


coeur


Publicités

10 réflexions sur “Le mot qui arrêta la guerre

  1. Carlie Deloez dit :

    Waaah cet album a l'air trop beeau !! L'histoire originale et tout, donc franchement, je me laisserai bien tenter…
    Au fait, je t'ai taguée !! 😉 (Et désolée pour ma longue absence, problèmes de connexion :-/)

    J'aime

  2. Miyuneko dit :

    Oh j'ai loupé le tag, je vais aller voir !
    Moi aussi j'ai été absente longtemps, à cause du boulot, dossiers, etc. :/

    En tout cas, l'album est génial 😀

    J'aime

  3. Miyuneko dit :

    Ah l'argent, c'est ce qui me fait hésiter à acheter des albums (sont pas donnés ces bêtes là). Mais là j'ai pas pu résister (surtout qu'on avait un poster et un shikishi en cadeau.. *w*)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s