Log Horizon, tome 1

Titre original : ログ・ホライズン
Titre français : Log Horizon (vol. 1 et 2)
Auteur : Tono Mamare
Illustrateur : Hara Kazuhiro
Année de création : 2011
Genre :  Action, Aventure, Fantastique, Science-fiction, Jeux vidéo, Société
Pays : Japon

Maison d’édition japonaise : Enterbrain
Maison d’édition française : Ofelbe
Nombre de volumes au Japon : 10 (en cours)
Nombre de volumes en France : 2×2 (en cours)

Date de publication en France : 26 novembre 2015

Résumé :

Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits. Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les « Aventuriers » de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.


Mon avis :

Avant de commencer cette critique, je tiens à remercier Babelio et les éditions Ofelbe pour m’avoir permis de lire Log Horizon.
Le titre m’interpelle depuis quelques temps, j’ai eu vent de cet univers via la page Facebook d’Ofelbe, et j’étais bien décidée à le découvrir, surtout que le résumé me faisait penser à Sword Art Online. J’ai eu l’occasion de lire SAO que j’apprécie beaucoup, et j’avais hâte de me mettre à Log Horizon. On évolue dans un univers similaire, celui du jeu vidéo et plus précisément des MMORPG (des jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs). Je ne vais pas faire une critique comparative avec SAO (même si intérieurement je ne peux m’empêcher de les comparer) ; mais si j’ai trouvé SAO un peu rapide et pas assez descriptif, l’auteur de Log Horizon a comblé mes attentes en prenant le temps de mettre en place son univers, sans que ça soit toutefois trop long et en gardant une part de mystère.
Par ailleurs, ici, pas de lexique pour les termes de jeux vidéo, ces derniers sont directement expliqués dans la narration : l’auteur s’adresse ici à plusieurs publics, pas besoin d’être calé en jeux vidéo pour lire Log Horizon.
Source : Page FB d’Ofelbe

On va suivre les traces de Shiroe – surnommé « Binoclard Sournois » – dans l’univers de Elder Tales, un jeu vidéo développé depuis une vingtaine d’années. Avec ses 8 ans d’expérience dans le jeu, Shiroe n’est pas ce qu’on pourrait appeler un joueur débutant. Elder Tales n’a presque aucun secret pour lui, qui parcourt les forums en quête de toutes les infos sur le jeu qu’il puisse trouver. Seulement, tout dérape lors de la sortie de la 12e extension. Sans que l’on sache pourquoi, 30 000 joueurs japonais connectés (sans compter les autres pays) à un moment précis vont se retrouver projetés et piégés dans le jeu, sans possibilité de se déconnecter. Et quand je dis piégé, je ne le dis pas à la légère : même la mort ne peut pas vous prendre, vous renaissez toujours et êtes obligé de vous adapter. Vous vous en doutez, c’est la panique. On aura alors deux types de réactions : ceux qui se renferment et se morfondent sur eux-mêmes, et ceux qui vont « jouer » et essayer de vivre dans ce monde (en bien ou en mal…). Dans un monde régit par les lois du MMORPG, difficile d’établir une vie en communauté, et certains vont profiter de ce climat pour faire du profit, ce qui ne plaît pas à notre « p’tit Shiro ». Malgré le fait qu’il joue en solo, ce dernier prend à cœur le vivre ensemble et l’intérêt de tout le monde. Réfractaire à l’aspect « guilde », il ne va pas pour autant jouer en solitaire, et c’est en compagnie d’amis qu’il a pu retrouver dans le jeu qu’il va se lancer dans la plus grande quête d’Elder Tales : vivre en harmonie avec les autres joueurs dans un environnement familier qui est devenu étranger pour tous les joueurs. Pour cela, il faudra prendre en compte plusieurs facteurs.

- Autrement dit, nous avons trente mille personnes...

Il avait sciemment évité de dire "joueurs".

- ... coincées dans un monde où il n'y a aucune forme d'autorité
J’ai adoré l’univers mis en place par l’auteur. Elder Tales est bien plus complexe qu’il n’y paraît, même pour les joueurs avertis. Coincés dans leur avatar, les joueurs – appelons les « Aventuriers » – garderont toutefois des aspects de leur apparence réelle (visages, etc.), mais surtout, ils devront apprendre à évoluer dans le corps de leur avatar, c’est-à-dire réussir à coordonner leurs mouvements (difficile lorsque la taille est plus ou moins éloignée de celle dans la réalité). Le plus dur cependant va être de prendre part au combat sans passer par un écran. Non seulement, ils vont devoir apprendre à se mouvoir et à enchaîner les attaques, mais ils vont en plus percevoir les choses différemment, puisque s’ajoute à cela les sentiments de peur, la perception des odeurs (le sang…). Cela donne à Log Horizon un côté réaliste terrifiant, je n’ai aucun mal à m’imaginer à leur place.

L’auteur retranscrit très bien ces sentiments dans un si petit format, et ça m’a plu !

Quant aux personnages, je dois dire que malgré de courtes descriptions, je me suis bien attachée à eux (surtout à Shiroe et Naotsugu… Faut dire que j’adore la classe Enchanteur de Shiroe, je choisis souvent des classes dans le genre magicien quand je joue… Et Naotsugu, c’est le genre de gros nounours que j’apprécie). On ne sait au final pas grand chose sur leur passé, mais l’auteur nous donne de temps en temps quelques informations qui nous permettent de mieux les comprendre. Je prends le cas des jumeaux par exemple, j’ai bien aimé en savoir un peu plus sur leur passé, ça permet de mieux appréhender leur présent (par ailleurs, cette absence de données sur les personnages secondaires m’avait manqué dans SAO, et c’est donc un très bon point pour Log Horizon).

Source : Page FB d’Ofelbe
Au niveau éditorial, je ne parle plus de l’excellent travail d’Ofelbe, c’est une maison d’édition qui m’a définitivement convaincue. Bon allez, j’en parle quand même ^^ J’aime beaucoup cette maison d’édition qui a émergé l’année dernière, je suis admirative devant tout le travail éditorial fourni. Les caractéristiques des Light Novel japonais sont conservés et un peu modifiés : pour notre grand plaisir, on retrouve les illustrations couleurs et en noir et blanc présentes dans la version originale, les couvertures sont conservées… Et en plus, on a droit à deux LN pour un seul livre. Et puis, j’ai un faible pour les couvertures et le dos de ces livres… J’adore les voir dans mes étagères ^^
Quant aux graphismes des illustrations, je suis fan du travail de Hara Kazuhiro, surtout le chara design.
Les petits bonus sont également très plaisants : à la fin, on a droit à un tableau qui répertorie les différentes classes et sous-classes, puis à une présentation des 12 plus grandes guildes de Elder Tales, bien pratique quand on veut en savoir plus sur une guilde lorsque celle-ci est évoqué dans le livre. De même, à chaque chapitre, on a une petite fiche sur un personnage qui nous donne diverses infos sur eux (lvl, équipements, PV, PM, classe…). Il y a vraiment un travail de qualité autour de Log Horizon.
Illustration du volume 2
Je ne pensais pas être autant happée par cette histoire, j’ai eu un coup de cœur pour ce Light Novel. Une très bonne découverte donc !
Plus que dans un univers de jeu vidéo, on évolue dans l’univers de la fantasy. On va assister à la naissance et l’évolution d’une société de joueurs dans un monde où les lois et les règles restent à définir et dans lequel les alliances entre Aventuriers et Guildes sont plus que jamais nécessaires.
L’auteur réussit de plus à nous intriguer en nous fournissant des informations au compte-gouttes et en laissant planer des interrogations qui interpellent le lecteur. Comment et pourquoi ont-ils étaient projetés dans Elder Tales ? Est-ce un dysfonctionnement, est-ce intentionnel ? Quelles sont les nouveautés ajoutées avec cette dernière extension ? Qui est ce « Elle » dont on fait plusieurs fois mention ? Est-ce qu’on verra des joueurs d’autres pays, est-ce que l’on explorera la carte plus en détails ? Et puis, j’aimerais en apprendre plus sur les différents personnages et créatures qui peuplent l’univers.
Toutes ces réponses seront sans aucun doute apportées par la suite, et je suis déjà impatiente de la connaître.
 
coeur 
Publicités

3 réflexions sur “Log Horizon, tome 1

  1. Kymeria dit :

    Log Horizon ** J'avais oublié qu'il sortait cette semaine (honte sur moi) et lire ton avis me donne encore plus envie de l'acheter ♥ Personnellement, j'ai déjà vu l'anime (les deux saisons) et j'avais vraiment apprécié, faisant que quand le premier tome du manga est sortit j'ai sauté dessus, pareil pour le Spin-Off *tousse*

    J'irai donc voir demain ou vendredi dans l'une des librairies pour trouver le Light Novel *a trop hâte*

    J'aime

  2. Miyuneko dit :

    Le manga m'intrigue beaucoup grâce à ce Light Novel, je pense me laisser tenter ^^ Je suis en plein dans la saison 2 héhé J'aime vraiment cette histoire, rien n'est laissé au hasard.
    J'espère que tu as pu te procurer rapidement ce light novel :')

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s