Tokyo Ghoul, tome 1

Titre original : 東京喰種ト / ーキョーグール (Tōkyōgūru)
Titre français : Tokyo Ghoul
Mangaka : Sui Ishida
Année de création : 2011
Genre :  Seinen, surnaturel, horreur, psychologie, drame
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Young Jump
Maison d’édition japonaise : Shueisha
Maison d’édition française : Glénat
Nombre de volumes : 14 (terminé)

Date de publication en France : 2014

Existe en anime : Oui

Résumé :

À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains   pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

Mon avis :

Amateurs de sang, de gore, de psychologie, de scénarii noirs… Ce manga est pour vous !

Malheureusement, le gore n’est pas ma tasse de thé. MAIS ça ne m’a pas empêchée d’adorer Tokyo Ghoul, j’ai passé un très bon moment avec ce manga qui m’intriguait déjà depuis pas mal de temps. Ce sont surtout les « goules » et le fait que notre héros soit impliqué (à moitié) dans cet univers qui a éveillé ma curiosité. Et les graphismes aussi.

À Tokyo, les goules sévissent et font régner la terreur (je m’étonne qu’un couvre-feu n’est pas été instauré, par ailleurs…). Ces êtres ont une apparence humaine et se fondent parmi ceux qu’ils considèrent comme leur repas « Ils prennent notre apparence ». Souvent, des restes de cadavres sont retrouvés, on parle même de « gardes manger de goules »… C’est dans cet environnement que vit notre héros Ken Kaneki. Passionné de lecture et assez réservé, cet étudiant s’intéresse peu aux goules, c’est pourquoi il ne se méfie pas assez lorsqu’une goule fait mine de l’approcher… Ken ressortira vivant de cet affrontement, mais grièvement blessé, le chirurgien en charge de son opération va procéder à une transfusion assez particulière : il va alors devoir vivre avec des organes de goules, qui vont causer des changements considérables sur son organisme et sa condition d’humain. Désormais, il va devoir adopter le mode de vie des goules, ainsi que leurs habitudes alimentaires

Dans ce manga, on va donc suivre l’évolution de Ken Kaneki. C’est un personnage très intéressant, il n’aspire qu’à vivre sa vie de façon discrète, et il se retrouve pris au travers d’un engrenage qui va le mettre au devant des projecteurs, pas seulement chez les humains, mais aussi chez les goules (ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un hybride…). Avec lui, on va découvrir que même parmi les goules, il n’y a pas que du mauvais. On s’attache très vite au personnage principal, du moins pour ma part, puisqu’on suit principalement le mode de ses pensées. Je dois dire que j’ai éprouvé de la compassion pour lui lorsqu’il a compris qu’il ne pouvait plus manger comme un humain sans vomir, qu’il ne pouvait même pas mettre un terme à sa condition et au vu des épreuves qui l’attendent. Étant à moitié goule, il ne se contrôle pas toujours, et son œil gauche prend parfois cette teinte rouge et noire qui caractérise ces créatures (d’où le cache-oeil). J’ai adoré suivre son évolutionet le soutenir pendant ma lecture. Tout n’est pas rose pour lui, il doit s’adapter à sa condition et va vivre malgré lui des épreuves très dures.
Fanart de l’artiste Shumijin dont j’adore le travail !
Dans ce tome 1, on en apprend un peu sur les goules, mais beaucoup de points restent obscurs. Il faudra attendre la suite pour voir ce que le gouvernement met en œuvre et pour mieux connaître ces créatures. Elles ont beau être effrayantes (quand elles se battent surtout), on s’y attache. Ce manga nous montre qu’il y a du bon et du mauvais des deux côtés – goules et humains – on ne peut décréter que quelqu’un est mauvais par son origine. La cohabitation n’est pas pour tout de suite, mais on en vient à espérer qu’il y ait un terrain d’entente.
C’est Ken qui nous fait comprendre tout cela, de par son côté Hybride mi-humain mi-goule. Le personnage de Ken est le point fort de ce manga selon moi. Ainsi que le côté sombre. Je ne suis pas très seinen, sauf lorsque je trouve le scénario intéressant et interpellant. J’ai beau ne pas aimer le gore, ici, l’histoire m’a captivée, au même niveau que l’Attaque des Titans. À chaque fin de tome, je ne pouvais m’empêcher de me jeter sur la suite, je n’arrivais pas à décrocher.
L’auteur sait également comment nous mettre dans l’ambiance, avec ses graphismes et sa mise en page. On alterne entre les bords noirs et blancs, noir lorsque l’ambiance est sombre, blanc pour le reste.
Ici, on a l’exemple des bords noirs (gauche, et le bas droit) et blancs (droite)
L’univers est très riche, ce tome 1 nous en donne un petit avant-goût, mais il y a bien plus à découvrir ! On est toujours plongé au cœur de l’action, et certaines informations apparaissent très tardivement. On en vient à faire nos propres théories, et il nous arrive de revoir notre point de vue sur certains passages. J’ai beaucoup aimé ça de la part de l’auteur, on n’a pas toutes les pièces en main, mais chaque tome nous apporte quelques éléments de réponse, et on a envie de relire la série une fois les 14 tomes terminés. Dès que je mets la main sur la suite Tokyo Ghoul:Re, je me jette dessus !
 
Je conseille ce manga aux amateurs de seinen, mais surtout à ceux qui aiment les univers un peu sombres, complexes et bien construits. Je ne sais pas du tout si ce manga aura une fin heureuse, et ce point me pousse à vouloir en lire toujours plus.
5
Publicités

5 réflexions sur “Tokyo Ghoul, tome 1

  1. Miyuneko dit :

    Je t'encourage à le lire si tu aimes ce genre d'univers 🙂 J'aime beaucoup la vision de l'auteur, j'ai d'ailleurs commencé la série Tokyo Ghoul:Re (1 tome sorti), et j'aime déjà ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s