My Hero Academia

Titre original : 僕のヒーローアカデミア (Boku no Hero Academia)
Titre français : My Hero Academia
Mangaka : Horikoshi Kohei
Année de création : 2014
Genre : Shônen, Action, Super-héros, Fantastique
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Shueisha

Maison d’édition japonaise : Shuukan Shounen Jump
Maison d’édition française : Ki-oon
Nombre de volumes au Japon : 13 (en cours)
Nombre de volumes en France : 8 (en cours)
Date de publication en France : 2016

 

Résumé :
Dans un monde où 80% de la population possède un super‑pouvoir appelé alter, les héros font partie de la vie quotidienne. Et les super‑vilains aussi ! Face à eux se dresse l’invincible All Might, le plus puissant des héros ! Le jeune Izuku Midoriya en est un fan absolu. Il n’a qu’un rêve : entrer à la Hero Academia pour suivre les traces de son idole.
Le problème, c’est qu’il fait partie des 20% qui n’ont aucun pouvoir…Son destin est bouleversé le jour où sa route croise celle d’All Might en personne ! Ce dernier lui offre une chance inespérée de voir son rêve se réaliser. Pour Izuku, le parcours du combattant ne fait que commencer !

Mon avis :

Alors que la saison 2 de My Hero Academia est diffusée en ce moment sur ADN, j’ai eu envie de vous parler du manga, avec lequel j’ai découvert ce titre. Et quelle excellente surprise que My Hero Academia !

Je suis en général sceptique lorsque j’entends trop parler d’un manga avant de le découvrir par moi-même, et c’est ce qui m’a ici « freinée » puisque je ne l’ai découvert qu’en octobre dernier alors que 5 tomes étaient déjà sortis. Et j’ai pourtant été tout de suite emballée, dès les premiers chapitres.

Outre le graphisme que j’aime beaucoup, c’est le côté rappelant les « comics » de la couverture qui m’a interpellée le plus, avec son thème « Super Héros ».

Ce n’est par ailleurs pas q’une simple histoire de super-héros… Puisque c’est ici un métier à part entière ! Pour une raison encore inconnue / oubliée, des super-pouvoirs sont apparus il y a des années, et aujourd’hui, 80% de la population en est doté. Notre héros fait parti des 20% qui n’ont pas d’Alter – le nom que l’on donne au super pouvoir – et pourtant… Rien n’entache son rêve de devenir un héros comme son idole : All Might. Izuku Midoriya, notre héros, est un jeune garçon empli de justice et qui ne peut s’empêcher de venir en aide aux autres. Ses qualités à elles seules font de lui un héros, mais dans une société où les super pouvoirs sont partout, ce n’est pas suffisant… Mais sa passion et sa persévérance vont retenir l’attention d’All Might, qui va finir par lui faire don d’un Alter, chose qui doit restée secrète parce que la transmission d’Alter entre individu – en dehors de la génétique, puisqu’un parent peut transmettre son Alter à son enfant – n’est normalement pas possible (sauf si cet Alter s’appelle One for All, faut dire qu’avec un nom pareil… Ça semble logique ^^). Grâce à ce don, Izuku va devoir encore plus se dépasser, physiquement mais aussi mentalement parce qu’il va falloir le maîtriser, ce pouvoir, et en être capable (d’où l’entraînement physique). Quoi de mieux qu’une école pour apprendre ? Izuku va pouvoir intégrer l’école qu’il visait : la Hero Academia ; et faire connaissances avec divers personnages et Alters.

Et c’est encore une fois ce qui me plaît le plus : les personnages. J’ai eu un gros coup de cœur pour le personnage d’Izuku, ce jeune garçon qui n’abandonne pas ses rêves et se dépasse pour les réaliser. Le sens de la justice, le dépassement de soi, la persévérance et le courage dont il fait preuve en font un personnage admirable ! Sa progression est par ailleurs fulgurante (mais pas « trop », ça reste crédible et c’est encore mieux), et a le don d’agacer son camarade de classe, Katsuki Bakugo. Katsuki est un autre personnage que j’aime beaucoup. Il apparaît très antipathique, toujours à vouloir être le meilleur, toujours en train de beugler quand quelque chose ne lui plaît pas, très provoquant… Il pourrait avoir le profil d’un super vilain vu son tempérament ; il veut devenir super héros pour être le plus fort, pas pour sauver des vies (enfin, ça, on ne sait pas… J’ai hâte d’en apprendre plus sur lui). Et pourtant… Il veut gagner à la loyale, il ne veut pas de victoire facile, et surtout, il donne tout ce qu’il a sans être perfide, il est juste dans ses actions, même s’il reste arrogant. J’aime beaucoup ce contraste, le fait qu’il lui arrive de pleurer de rage après une défaite et de se relever aussitôt après. Connaissant Izuku – qu’il surnomme méchamment Deku (« bon à rien » – sympa le Katchan) – depuis son enfance, il ne supporte pas que ce dernier puisse entrer en compétition avec lui, et le simple fait d’être dans la même école l’exècre. Alors quand il le voit progresser… Imaginez sa rage. Mais comme dit All Might, on voit plus les progrès chez quelqu’un qui part du niveau 0 que chez quelqu’un qui commence déjà à un niveau élevé. J’aime bien la relation entre Izuku et Katsuki, l’un admire l’autre tandis que l’autre est irrité de sa présence. Je sais qu’on ne nous a pas tout dit sur Katchan et j’ai hâte que la relation soit plus explicitée de son point de vue. Izuku qui s’inquiète pour lui et qui l’admire… à mon avis, la raison de la haine de Katchan vient plus d’un sentiment d’infériorité que de rivalité, quand on voit comment il s’énerve lorsque Izuku lui tend la main

J’aime aussi beaucoup le personnage de Todoroki Shôto. On sait peu de choses sur lui au début mais plus on en apprend et plus je l’adore. Tout comme son Alter de glace, il parait froid, mais il suffit de creuser un peu pour que la glace fonde, tout comme le fait son Alter de feu (Alter mi-glace mi-feu).

Et All Might ! Comment ne pas parler de lui ? C’est le personnage qui m’a le plus surprise de tout le manga. D’ordinaire, je ne suis pas fan de ce genre de personnage : trop sûr de lui, trop souriant, trop imposant… Mais ça, c’est l’image qu’il donne. Quand on le découvre réellement pour la première fois, il nous surprend. J’ai parfois du mal à me faire à l’idée que c’est une seule et même personne. Et pour ça, j’aime beaucoup son personnage, parce que, comme Izuku, il ne se laisse pas abattre et se dépasse pour aider les autres.

Je pourrais également vous faire une liste de tous les autres personnages et alter que j’aime, mais ça serait long. La richesse de MHA, ce sont ses nombreux personnages qui ne sont pas laissés de côté. On découvre des personnalités intéressantes dans la classe A et chez les professeurs (j’adore Aizawa Shôta, connu sous le nom de Eraser Head) ; mais on découvre aussi des Alters divers et variés : l’Alter ruban adhésif m’a par exemple bien fait rire et se montre étonnamment très très pratique ; l’Alter Zero Gravity d’Ochaco est particulièrement intéressant ; … Certains Alters aux abords plutôt loufoques se révèlent parfois étonnamment très utile. L’auteur s’éclate mais en même temps ne laisse rien au hasard. Et ça, ça me plaît beaucoup !

Les graphismes sont vraiment de qualité, le chara-design et les costumes sont vraiment soignés ; et les décors ne sont pas en reste. L’édition de Ki-oon est superbe, ce qui rend justice à ce manga qui est pour moi un coup de cœur.

Dessin de l’auteur sur son compte Twitter

Plus qu’une histoire de super héros, My Hero Academia met en avant des personnages avec des valeurs fortes et une personnalité attachante. On suit surtout l’évolution d’Izuku, qui nous montre qu’à partir de rien, on peut devenir quelque chose de grand. Il nous répète bien à chaque début d’épisode de la saison 2 que l’histoire raconte « comment il est devenu le plus grand des héros » !

Un message très fort au final, qui peut s’appliquer à toutes les disciplines et pas seulement aux super pouvoirs. 
coeur
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s