QQ Sweeper

 Titre original : QQスイーパー
Titre : QQ Sweeper
Mangaka : Motomi Kyousuke
Année de création : 2013
Genre :  Shôjo, surnaturel, humour, school life
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Betsucomi Deluxe

Maison d’édition japonaise : Shogakukan
Maison d’édition française : Kazé
Nombre de volumes : 3 (terminé ; mais pas tout à fait, car la série continue sous un autre nom : Queen’s Quality !)
Date de publication en France : 2015

Résumé :

Fumi est une jeune lycéenne sans le sou qui rêve d’épouser un homme riche. À peine arrivée dans sa nouvelle école, elle fait la connaissance du beau mais sadique Kyûtarô. Mais voilà qu’un soir, dans l’ancien bâtiment qu’on raconte hantée, elle devient le témoin de phénomènes étranges impliquant le jeune homme. Quand les sentiments négatifs s’amassent dans le coeur d’une personne, ils attirent la vermine qui s’en nourrit. Et avant que les parasites affectent leur esprit et le détruisent, Kyûtaro intervient pour le débarrasser de ses impuretés. En réalité, le jeune homme est un « nettoyeur d’âmes ». Mais il semblerait que Fumi cache elle aussi un secret !


Mon avis :


Motomi Kyousuke nous offre une fois de plus un shôjo qui sort de l’ordinaire ♥

Ayant adoré Dengeki Daisy, c’est tout naturellement que je me suis intéressée à QQ Sweeper. Le titre, la couverture et le résumé intriguent : on met beaucoup en avant l’aspect « nettoyage« , ce qui n’est pas commun (et par cet aspect, on peut penser avec nostalgie à Teru et Kurosaki – Dengeki Daisy – en train de jardiner dans la cour de l’école ^^). Mais on nous parle aussi de « nettoyer les âmes« … En effet, les insectes ici ne se rapportent pas qu’à la saleté, ils représentent également la noirceur de l’âme humaine. Le travail de nos protagonistes va être de nettoyer ; et la saleté ; et cette noirceur qui s’insinue doucement mais sûrement dans notre monde.

On fait ici connaissance avec Fumi, une nouvelle élève bien ambitieuse qui rêve d’épouser un homme riche pour ne plus être dans le besoin. Ses difficultés financières ne lui permettent pas de trouver un logement, c’est pourquoi elle pense loger dans l’ancien bâtiment de l’école. C’est sans compter sur Kyûtaro, cet adepte du ménage (il s’entendrait bien avec Levi celui-là) qui n’a pas apprécié d’être surpris par la présence de la jeune fille pendant qu’il faisait son nettoyage…
On l’a bien compris, la relation entre ces deux-là va se révéler explosive ; ce qui n’est pas sans nous rappeler la relation entre Teru et Kurosaki (Dengeki Daisy), d’autant que ces deux personnages sont aussi bien travaillés et ont une forte personnalité. Surtout Fumi, l’héroïne, qui a de la détermination (et pas seulement pour se trouver un homme riche) ; et c’est pour cela j’apprécie beaucoup les héroïnes de Motomi Kyousuke. Par ailleurs, Fumi est entourée de mystères, on sent qu’elle traîne derrière elle un passé sombre et qu’elle possède d’étranges pouvoirs. Sinon, comment pourrait-elle voir ces « insectes » que voient Kyûtaro et les autres « nettoyeurs d’âmes » ? C’est d’ailleurs grâce à cela qu’elle va pouvoir faire équipe avec lui (et trouver un logement par la même occasion).
Et Kyûtaro, parlons-en. Fils du directeur, c’est un fils de riche, et beau garçon. Il rentre dans les critères de Fumi pour réaliser son rêve. Ah mais en fait non, il y a un hic : il est déjà amoureux d’une fille qu’il a rencontré quand il était plus jeune, une fille qui a mystérieusement disparue… On s’interroge alors : Fumi pourrait-elle être cette jeune fille ?

J’ai beaucoup aimé cette intrigue. Le manga peut paraître léger, mais il est en réalité plus sombre qu’on ne le pense. On peut passer d’un passage très drôle à un passage beaucoup plus sombre ; ou plus romancé (ou encore des petits conseils pour bien faire le ménage haha !). L’auteure maîtrise bien son histoire et sait comment jouer avec les émotions de ses lecteurs.  On retrouve bien ici sa patte, tant dans ce scénario que dans les dessins ! J’aime par ailleurs beaucoup le style de l’auteur, entre ses décors et ses personnages… Ces derniers sont très expressifs, j’adore lorsqu’elle accentue leurs traits (une chose que j’avais aussi apprécié dans Dengeki Daisy).

J’ai tout de même été assez frustrée à la fin du tome 3, parce que pour une série qu’on nous dit terminée en trois tomes, il n’y a pas de fin. Le manga continue en réalité sous le nom de Queen’s Quality, qui pourrait très bien être le tome 4 (et ainsi de suite pour les autres tomes). Ce changement de titre se justifie amplement à ce stade de la lecture, et l’auteur nous prévenait déjà dans ses blablas de ses marges, mais ce « terminé » nous induit tout de même en erreur. Enfin, je dis ça mais je suis très contente de pouvoir continuer la série ♥ La suite s’annonce beaucoup plus sombre !

 

Un manga surprenant, qui n’est pas aussi léger que le laisse penser le titre et la couverture… Une très bonne lecture, les personnages sont attachants et le scénario très bien ficelé et mystérieux comme on les aime  ♥

 

Publicités

2 réflexions sur “QQ Sweeper

    • Miyuneko dit :

      Oh bizarre qu’ils n’aient pas le début à la biblio, du coup c’est dommage car ceux qui l’empruntent doivent être assez confus en lisant le début…
      J’espère que tu aimeras ! ^^ J’aime beaucoup la mangaka également, c’est toujours un plaisir de découvrir ses œuvres 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s