Baby-sitters

Titre original : 学園ベビーシッターズ (Gakuen Babysitters)
Titre français : Baby-sitters
Mangaka : Tokeino Hari
Année de création : 2009
Genre :  Shôjo, famille, humour, comédie, school life
Pays : Japon

Magazine de prépublication : LaLa

Maison d’édition japonaise : Hakusensha
Maison d’édition française : Glénat
Nombre de volumes au Japon : 14 (en cours)
Nombre de volumes en France : 13 (en cours)
Date de publication en France : 2014

Un anime est prévu pour janvier 2018 ♥

Résumé :

Ryuichi et son petit frère Kotaro, qui est encore tout petit, ont perdu leurs parents dans un accident d’avion. Ils sont tous deux recueillis par la directrice de l’Académie Morinomiya, mais à une condition : que Ryuichi soit baby-sitter à la crèche de l’établissement ! Que va-t-il faire, confronté à de très énergiques bébés ?!

Lire la suite

Publicités

Toi et moi, jamais – tome 1

Titre original : キミとだけは恋に堕ちない (Kimi to Dake wa Koi ni Ochinai)

Titre français : Toi et moi, jamais
Mangaka : Sakai Mayu
Année de création : 2015
Genre : Romance, school life, slice of life
Pays : Japon
 
Magazine de prépublication : Ribon
Maison d’édition japonaise : Shueisha
Maison d’édition française : Panini
Nombre de volumes au Japon : 5 (terminée)
Nombre de volumes en France : 2 (en cours)
Date de publication en France : 2017

 

Résumé :

Subaru fait son entrée au lycée après avoir été couvée par sa famille durant toute son enfance. Elle y rencontre Arata, un camarade de classe insouciant et fainéant qui n’a rien du prince charmant. Mais les apparences sont parfois trompeuses… ♥ 

Lire la suite

A Silent Voice

a-silent-voice-1Titre original : 聲の形 (Koe No Katachi)
Titre français : A Silent Voice
Mangaka : Oima Yoshitoki
Année de création : 2013
Genre : Shônen, Drame, Psychologique, Handicap, School life, Slice of Life, Social
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Shuukan Shounen Magazine ; Bessatsu Shounen Magazine
Maison d’édition japonaise : Kodansha
Maison d’édition française : Ki-Oon
Nombre de volumes : 7 (terminé)
Date de publication en France : 2015

Résumé :
Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe.
Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école.
À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

 

Mon avis :

A Silent Voice est un très bon manga ! Je ne m’attendais pas à l’apprécier autant, j’avais en premier lieu lu les deux premiers tomes qui avaient suffi à me donner envie de lire toute la série, mais une fois plongée dans les tomes suivants… J’ai été prise dans une frénésie de lecture, je n’ai pas pu m’arrêter avant de lire les 5 derniers tomes (enfin, j’ai quand même dû patienter fébrilement quelques jours parce que je n’avais que les tomes 3 et 4 sous la main…).
A Silent Voice, c’est l’histoire d’une rencontre bouleversante entre deux personnages, dont l’un est malentendant. Une relation qui commence mal à cause d’un souci de communication

Lire la suite

Love, be Loved, Leave, be Left – tome 1 à 3

love_be_loved_leave_be_left-1Titre original : 思い、思われ、ふり、ふられ (Omoi, Omoware, Furi, Furare)
Titre français : Love, be Loved, Leave, be Left
Mangaka : Io Sakisaka (Twitter)
Année de création : 2015
Genre : Romance, School Life, Comédie, Drame
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Margaret
Maison d’édition japonaise : Shueisha
Maison d’édition française : Kana
Nombre de volumes au Japon : 4 (en cours)
Nombre de volumes en France : 3 (en cours)
Date de publication en France : 2016

Résumé :
La meilleure amie de Yuna déménage. Le jour des adieux, Yuna rencontre Akari de manière surprenante. Tout oppose les deux jeunes filles : Yuna est rêveuse en amour, alors qu’Akari est réaliste. Malgré tout, elles deviennent amies et vont confronter leurs visions de l’amour.

Mon avis :

Quand j’apprends qu’Io Sakisaka est sur un nouveau projet, forcément je sais que je vais me jeter dessus ! Mais j’avoue, ici j’ai un peu tardé, j’ai une pile de mangas que j’adore qui s’est accumulée et que je n’ai pas encore pris le temps de lire (étonnant !). J’ai acheté les tomes à leur sortie, ce qui montre la valeur sûre qu’est le travail de la mangaka à mes yeux. Et je me suis enfin enfilée les trois tomes (l’avantage, c’est que tu n’attends pas entre chaque tome… Mais je veux le tome 4 T-T). Après avoir donné mon avis sur les autres mangas de l’auteure connus en France (ici et ici), voici donc mon avis sur ce manga.
Lire la suite

Ameiro Paradox

ameiro_paradox

Titre original : 飴色パラドックス
Titre français : Ameiro Paradox
Mangaka : Nastume Isaku
Année de création : 2010
Genre :  Yaoi, Comédie, Romance, Slice of Life
Pays : Japon

Magazine de prépublication : Dear +
Maison d’édition japonaise : Shinshokan
Maison d’édition française : Taïfu Comics
Nombre de volumes : 3 (terminé)
Date de publication en France : 2014

Résumé :

Onoe est journaliste dans un hebdomadaire à la section des exclusivités et travaille en équipe avec le photographe Kaburagi.
Dès le début de cette collaboration, Onoe ne cesse d’entrer en conflit avec Kaburagi, car il ne supporte pas l’injustice et ne peut accepter le comportement de son rival Kaburagi qui est prêt à tout pour obtenir un scoop. Pourtant à force de travailler ensemble ils prennent mutuellement conscience de certaines choses. Qui aime bien châtie bien.

Mon avis :

Lire la suite